Archive for juillet, 2010

Où il est question de dromadaire et de recyclage

Jeudi, juillet 29th, 2010

Du bidouillage maison hyper facile pour faire 2 bavoirs  très hot  à partir de vieilles serviettes récupérées chez ma grand mère qui ont servies sur 3 générations et que je ne pouvais pas jeter parce qu’elles me rappellent la bouillie d’avoine, le kig ha farz et les gros BN dans leur emballage jaune.

Deux-trois coups de machine à coudre pour les redimensionner et leur faire un petit revers pour récupérer les petits pois qui s’égarent. Quant au dromadaire et au bus, il s’agit de motifs que j’ai trouvé sur Internet. Pour les transférer sur mes serviettes, j’ai utilisé la technique impression papier de boucher  expliquée ici. En 1/2h c’est emballé. Je suis contente!

Petite note de fin de billet. Vous pouvez constater que les serviettes sont attachées à un joli ‘pomme manteau’. Il s’agit du ‘pomme manteau‘ à peindre soi même de la collection ‘C’est moi qui l’ai fait‘ que l’on trouve dans la boutique. Et celui-ci est bien sûr l’oeuvre de mon petit Martinus de 3 ans..

Le duo oiseaux déco ‘thé vert’ est en boutique!

Mardi, juillet 27th, 2010

Les nouveaux oiseaux  ‘thé vert’ (encore merci à tous pour vos innombrables idées) sont en boutique: le mobile (29.9€) et l’oiseau à suspendre (9.8€).  Un duo virevoltant, plein de douceur pour décorer la chambre du p’tit coeur..

Comment Little Bohème va conquérir le monde via les réseaux sociaux?

Jeudi, juillet 22nd, 2010

Et oui, comment???

Je profite du passage de la barre des 200 fans sur la fanpage de Little Bohème pour faire un petit boleto sur l’utilisation que je fais des réseaux sociaux.

Pour l’instant j’ai donc ce blog, une fanpage sur FB et un compte twitter que j’alimente trop peu (faute d’avoir un i-phone bien entendu).

Sur le principe, c’est tout bénéf: de la pub gratuite en somme. Mais quid du taux de conversion ou taux de transformation =  nombre d’acheteurs / nombre de visiteurs?  Il y a transformation lorsque la communication via réseaux sociaux crée des visites sur le site marchand qui se concluent par des achats $$$$$$$$ avec des bons sousous à la clé.

Mais, soyons honnêtes, avec 200 fans, difficile d’aborder la question du taux de conversion. Ca n’est pas assez! D’après mes recherches, le taux de conversion moyen oscillerait entre 1% (1 achat pour 100 visites) et 5% (5 achats pour 100 visites).

200 fans – peut mieux faire. Et c’est ce que je vais faire. Je vais tâcher d’être plus régulière dans mes posts sur le blog, de proposer du contenu intéressant (bien évidemment), varié et distrayant. J’ai aussi le projet de faire des petits concours avec des cadeaux à gagner, de participer à des giveaways etc. Plus il y a d’animation sur mes 3 stands Little Bohème, plus il y aura de monde qui participera. Logique.

Je vous laisse avec quelques chiffres assez explicites que j’ai relevé dans l’article « Maîtriser le marketing des réseaux sociaux » de Corometrics, que je vous encourage à lire si cette question vous intéresse:

- « 67% des utilisateurs de twitters qui deviennent ‘followers’/'abonnés’ de la page d’une marque, ont tendance à acheter les produits de cette marque. »

- « 60% des utilisateurs Facebook qui deviennent  ‘fans’ (au sens facebook) d’une marque ont tendance à recommander cette marque. »

- »74% des consommateurs sont influencés par les décisions d’achat des autres socialiseurs (après avoir sollicité et obtenu des avis dans les réseaux sociaux). »

Allez, Hasta la vista!.

Un article sur Little Bohème dans le Dauphiné Libéré

Lundi, juillet 19th, 2010

Dauphine Libéré – 19/07/10

La semaine commence bien avec un article sur Little Bohème dans le Dauphiné Libéré. C’est une première et je suis curieuse de voir les retombées qu’il aura: des commandes, des boutiques distributrices intéressées, d’autres articles?.

Ne négligeons rien!

Mercredi, juillet 14th, 2010

Bientôt dans les bacs, une nouvelle référence de mobile oiseaux avec des tissus dans les tons bleu, anis, jaune, taupe. C’est en référençant ce produit sur la boutique que je réalise que les 3 autres mobiles n’ont pas des noms très racoleurs: mobile ‘rose’, mobile ‘pois’, mobile ‘printemps’ (celui là encore ça va)?

Pourquoi donc faire des études en marketing si c’est ensuite pour appeler un mobile rose: ‘mobile rose’. Ca ne va pas du tout! Je vais donc renommer mes chers mobiles et leur trouver des noms qui font rêver (enfin qui font vendre surtout). Car comme il est écrit dans le Kotler Dubois, ‘Le produit est la variable la plus importante du mix marketing’*, alors ne négligeons rien!

*petite citation limite hors sujet mais ça me fait plaisir, j’ai pu ressortir mon gros livre..