Archive for the ‘Entreprendre – création d’entreprise’ Category

Little Bohème en congé mat’: réouverture de la boutique au printemps!

Dimanche, décembre 18th, 2011

Voici la nouvelle bannière temporaire de la boutique. Et oui, un peu plus tôt que prévu, je mets la boutique en congé mat’. Ca a été un peu la folie des commandes depuis le début du mois. Me voilà sur les rotules 3 jours avant la date de fermeture annoncée (je voulais tenir jusqu’au 20 décembre, date au delà de laquelle, les colis n’arrivent plus pour Noël), mais niet, plus possible. J’accouche dans un mois et il y a encore un Noël et un déménagement à traverser alors je mets quelques énergies de côté.

Super mois de décembre donc, je suis contente. Il faut dire que les soldes, c’est toujours très efficace. Le stock de perles en bois a sérieusement diminué, à mon plus grand bonheur: c’est ça en moins à déménager.

Réouverture au printemps. Pas le choix, tout mon atelier et mon stock part en garde-meuble. J’étais affolée de devoir fermer aussi longtemps et de perdre tout l’élan des 2 années d’activités mais tout compte fait, ça n’est pas plus mal: l’hyper active que je suis sera obligée de se concentrer à 100% sur le bébé + la transition des 2 grands dans leur nouvelle ville. Je ne serai pas ‘tentée’ de bosser. Hein, autant voir les choses sous cet angle!

Néanmoins, je compte passer un peu plus de temps sur le blog, celui-ci reste ouvert et actif!.

Affiche Verte-Ville: plan de communication

Vendredi, octobre 28th, 2011

 

Ces derniers mois, j’ai eu plusieurs mails puis conversations téléphoniques avec des personnes qui veulent créer leur  boite un peu sur le même modèle que Little Bohème: artisanat – fabrication française – petites séries. Elles ont eu la simplicité de me contacter et de me poser des questions sur  le fonctionnement de mon biz, le statut juridique, l’organisation de mon temps et surtout sur les résultats: est-ce que ça vaut le coup? Est-ce rentable? Est-ce que je me verse un salaire? Je ne vais pas répondre à ces questions dans ce post (je compte le faire au printemps prochain: bilan des 2 ans). J’ai réalisé à travers ces contacts qu’il y a pas mal de personnes qui suivent mon blog non pour mes nouveautés produits ou pour avoir les bons plans du moment ou même pour les idées bricolage mais pour la catégorie ‘entreprendre – création d’entreprise’. Je vais donc tâcher de faire un peu plus de posts à ce sujet…

L’objet de ce post est d’exposer mon plan de communication sur ce produit qui est une 1ière pour Little Bohème: l’affiche Verte-Ville. C’est en effet le fruit d’une collaboration avec une dessinatrice de talent. Les enjeux sont nouveaux: je ne suis pas seule à avoir travaillé dessus. L’investissement est partagé, il faut qu’il soit rentabilisé au mieux. Il ne s’agit plus que de moi et de mon porte-monnaie. Cette fois-ci, plus question de petites séries. On a une belle quantité d’affiches à distribuer. Cela représente un gros budget. Je vais donc mettre le paquet sur la communication et explorer de nouveaux canaux de distribution.

Voici quelques pistes que je vais explorer:

- Com sur Internet: organisation de Free giveaways sur des sites internets et blogs influents pour faire découvrir l’affiche au plus grand nombre. Cf le Free giveaway qui a lieu en ce moment et jusqu’à ce soir sur le site très visité de mumisgeek (des champignons et des affiches à gagner. Avez-vous tenté votre chance?)

- Presse: préparation d’un communiqué de presse attractif. Pour cela, j’ai la chance d’avoir 2 étudiantes du BTS ‘sup de com‘ à Lyon qui bossent dessus. Elles font leur projet d’année / cas pratique sur Little Bohème et elles travaillent en particulier sur le lancement de l’affiche Verte-Ville. Nous allons tâcher d’avoir des parutions dans la presse déco, parents mais aussi et surtout la presse bio. Il n’y a pas vraiment de produit comparable sur le marché et je pense que nous avons toutes nos chances d’intéresser quelques magazines.

- Distribution: c’est mon gros challenge, je vais tâcher de toucher la grande distribution spécialisée (Botanic, Nature et découverte, comptoirs bio…) . Je ne sais pas du tout comment fonctionnent leurs achats. Les petites marques de créateurs peuvent-elles les intéresser? C’est l’occasion de le découvrir. Cette affiche aurait vraiment sa place dans de tels magasins alors, GO, on fonce!

D’un point de vue timing, on a loupé le coche pour Noël malheureusement, aussi bien pour la presse que pour la distribution en boutique. Tout est verrouillé. Mais tanpis, visons le printemps. C’est tout à fait dans le ton de l’affiche.

Je vous tiens au courant des résultats bien sûr!!

 .

Verte Ville, la nouveauté Little Bohème, bientôt dans les bacs!

Jeudi, octobre 13th, 2011

Je suis trop impatiente de vous dévoiler la prochaine nouveauté Little Bohème: Verte Ville, l’affiche ludo-éducative. Verte Ville est un petit village écolo aux milles et un détails dessiné par la main créative d’Emilie, la queen du détail.

Voilà pour l’instant une photo du shooting de la semaine dernière. Une belle séance photo menée par Ghislain, Emilie et moi-même avec nos enfants qui ont bien voulu se prêter au jeu (et se gaver de bonbecs entre 2 photos).

Très vite des photos avec plus de détails qui vous donneront envie de la découvrir de prêt.

 

.

Pub Little Bohème sur le web

Lundi, septembre 19th, 2011

Une belle bannière ‘tournante’ sur le site du Magazine MILK, depuis vendredi.

Un petit encart sur la version digitale du magazine Papier Mâché n°8

Il y a aussi eu une bannière animée sur le site de Mum is Geek en Juin mais j’ai oublié de faire une copie d’écran…

Et oui, il faut se montrer un peu si on veut se faire connaître!

 

.

La vente tupperware new generation

Lundi, avril 11th, 2011

Vous connaissez forcément les ventes tupperware: une femme, l’hotesse – Odette – parfaite ménagère (tablier, mise en pli, manucure impeccable) invite ses amies chez elle, les accueille avec un café et des gâteaux, leur présente la gamme de produits tupperware, leur fait éventuellement une petite démo avec les nouveautés (le turbo tup, idéal pour mixer les herbes fraiches). Les copines, emballées par ce moment chaleureux où elles ont pu gossiper, rire et qui sait peut-être même pleurer, et par Odette qui décidemment ma chère est la reine de la tarte au pommes, s’entraînent les unes les autres dans une folie dépensière et dévalisent les articles tupperware.  Odette est ravie, elle va recevoir une commission de 20% sur les ventes + des cadeaux surprises.

Tupperware lance au début des années 50 les ventes à domicile qui rencontrent un succès fou. Le concept sera repris par Avon, Captain Tortue et bien d’autres. On vend des soutifs, des bijoux, des plats, de la cosméto, tout est possible.

Mon expérience de ces ventes est assez limitée. Quand j’habitais aux US, j’ai participé à une présentation sur l’épilation définitive. Et si on signait là maintenant avant de franchir le pas de la porte, on avait une remise de ouf sur le package maillot-aisselles. Mais les retours sur ces ventes à domicile que j’ai de mes copines qui habitent en ville est assez négatif: raz le bol de ces ventes. Elles sont sollicitées en permanence, ont du mal à dire non, se sentent obligées d’acheter. Et pourtant on me conseille souvent d’utiliser ce canal de vente.

J’ai été contactée par Servane de Coup de Boost qui propose une grande palette de services aux créateurs (représentation, démarchage, aide à la création d’identité de marque…) dont les ‘apéros coup de boost’ font partie. Il s’agit d’une vente à domicile avec le même principe de base: une femme invite ses  copines, mais c’est un brin différent: ça n’est pas pour le café mais pour l’apéro (la cible: les femmes actives donc début des festivités en début de soirée et non dans l’après-midi).  C’est Servane qui s’occupe de tout. Elle prépare petits fours et cocktails et propose pour commencer un atelier (initiation à la cuisine moléculaire, relooking, cours de maquillage…).  Ensuite elle présente les 5 créateurs qu’elle a sélectionnés dans des domaines qui ne se recoupent pas pour qu’un créateur ne fasse pas d’ombre à un autre. C’est à ce moment là que les participantes achètent. Pour terminer elle leur demande de remplir un questionnaire pour avoir un retour à donner au créateur sur ses produits, ses prix etc…

Little Bohème y a participé la semaine dernière à Lyon et je suis très satisfaite du résultat. Les ventes ont été bonnes et les retours des questionnaires, intéressants et positifs: prix très convenable, jolies finitions, chouettes idées de cadeaux de naissance. Tant mieux!

Je pense en effet qu’il y a un créneau à exploiter du côté des ventes à domicile. Mais comment ne pas être une vente de plus où on se sent obligé d’aller. Je trouve que l’idée de Servane de proposer un apéro raffiné et un atelier est une vraie valeur ajoutée qui permet de remercier les participantes de prendre le temps de venir. J’ai l’intention d’organiser quelques ventes à domicile dans plusieurs grandes villes françaises (j’ai déjà 2 maisons qui m’ouvrent leurs portes à Nantes et à Rennes) un peu avant Noël. Ca me laisse un peu de marge pour trouver une idée/concept attractif!

.

Salon playtime – le bilan

Jeudi, février 3rd, 2011

De retour du salon playtime depuis mardi, l’heure est au bilan!

N’ayant aucune expérience des salons côté exposant, je n’ai aucun moyen de comparaison, ça sera donc un bilan de ‘first-timer’.

Je dirais pour commencer que l’ambiance du salon était vraiment très sympathique. Pas de maxi grosse tête, organisateurs dispos et à l’écoute, aucune pétouille d’organisation de mon point de vue. Bref, ça coule, sans stress et c’est important. Il s’agissait de la 9ième édition. Le parc floral n’avait jusqu’alors pas été utilisé dans sa totalité. Cette fois ci, pas de cloisons pour cacher le vide, tous les espaces étaient remplis. A quand la liste d’attente pour participer au Playtime comme à Maison et Objets? Je n’ai pas le bilan chiffré, mais la fréquentation ne semble pas avoir été mauvaise surtout le dernier jour, lundi où il y avait beaucoup de responsables de magasins et de personnes de la presse.

Mon stand était très bien placé, proche de l’entrée et près d’une allée. Un stand de 5 mètres tout en longueur où j’ai pu disposer tous les produits sans qu’ils soient trop serrés.

De mon côté, présente pour la 1ière fois, de nombreux curieux sont venus me voir pour découvrir mes collections. Du salon, j’étais la seule à proposer des porte-manteaux et des porte-photos, donc, bien pour moi. Mes tissus un peu rétro vintage semblent avoir beaucoup plu ainsi que les champignons du Jura. Tant mieux! Mais finalement, les commandes portent toujours sur mes sacs de cubes, le produit classique qui est presque sûr d’être vendu. Je pense vraiment qu’il faut que j’étoffe ma gamme de jeux en bois.

Quelques personnes ayant reçu mon mailing sont venues me voir, me remercier pour la petite barrette et prendre le catalogue. J’ai trouvé qu’il y avait énormement de femmes en prospection avec le projet d’ouvrir une boutique en ligne.  Il y en a tellement qui existent déjà… Y a t-il de la place pour tout le monde sur la toile? Beaucoup d’étrangers aussi sont venus me voir: Hollande, Espagne, Italie, Corée du Sud, Israël et la moitié des commandes reçues sur le salon sont étrangères. L’économie semble être repartie plus vite chez nos voisins. J’en parlais avec d’autres exposants: ils semblent avoir reçu beaucoup de commandes de l’étranger. Les boutiques françaises, elles, sont très frileuses et font des commandes minuscules. Elles ne veulent pas de stock, c’est le mot d’ordre!

Ainsi donc, quelques commandes, beaucoup de contacts. Le salon c’est aussi l’occasion d’avoir un retour en direct sur les produits, les prix… Ca fait du bien de sortir de son petit atelier et d’avoir un retour à chaud sur les produits.

Pour finir, un grand merci à mes voisins de salon qui m’ont prêté pince, marteau, petits sablés au chocolat et aide psychologique quand ma table de stand est tombée et a cassé mon vase à bonbons en mille morceaux (c’était obligé, je n’avais rien cassé jusque là): super éditions, colibri and co et fabuleuse factory.

Vous pouvez voir quelques photos en plus sur la page Little Bohème de facebook.

Communication évènementielle home made

Lundi, janvier 24th, 2011

Alors, elle a de la tronche ma bannière tissu pour le salon ou bien?

Toujours cette bonne vieille technique du papier de boucher que je maîtrise maintenant à la perfection.

Plus que 3 jours avant de partir pour Playtime (accompagnée de mon petit mari – trop dla chance) et il me reste pas mal de choses à terminer:  finir de préparer les produits à exposer, rassembler le matos de montage, impressions des catalogues et listings produits…,  mais aussi ‘mais qu’est ce que je vais me mettre?’ et rien à voir mais quand même: préparer une mini pêche à la ligne pour les 2 ans de ma petite Camille.

Donc, à +!.

Communication autour de la marque: envoi d’un mailing boutique

Lundi, janvier 17th, 2011

Un de mes objectifs pour 2011 est d’augmenter la présence de Little Bohème dans les boutiques physiques même si ça me pose pas mal de questions de volumes, de marges… (je ne rentre pas dans les détails, mais ça pourrait être intéressant de le faire une prochaine fois).

J »ai envoyé la semaine dernière un courrier à une centaine de boutiques pour leur présenter Little Bohème en quelques mots et leur proposer de me contacter pour recevoir le catalogue. J’indique aussi ma présence au salon Playtime pour les boutiques qui comptent s’y rendre. Dans chaque courrier, j’ai inclus un petit cadeau: une barrette Little Bohème. J’ai déjà reçu quelques retours de boutiques qui sont tentées de tester certain de mes produits.

Cool!

Par ailleurs, j’ai reçu de l’inpi le certificat d’enregristrement de la marque Little Bohème. Cela aura pris quasiment 1 an et m’aura occasionné quelques sueurs froides suite à la demande d’opposition formulée par une grande marque de stylos dont le nom d’une des gammes avait quelques similitudes avec la marque Little Bohème.

Donc, re-cool!.

Salon playtime – compte à rebours

Lundi, janvier 10th, 2011

Playtime, le salon international dédié à l’univers de l’enfant, du 29 au 31 Janvier, au Parc Floral de Paris, 12ième.

J’ai mis longtemps à me décider à y participer. Et oui, j’avais mille bonnes raisons de me dire que ça n’était pas le moment:

- Little Bohème n’a même pas 1 an, no hurry dudette!,

- j’ai une offre produit relativement peu étoffée pour l’instant. Ai-je de quoi remplir un stand?,

- je ne suis même pas allée à Playtime en repérage,

- j’explose mon budget com pour 2 ans en 3 jours de salon,

- j’ai peur,

-…

Et puis finalement, 2 semaines après la clôture des inscriptions, je me suis dis: « tu veux décoller ou bien?  » Allez banco!

Donc voilà, du 29 au 31 janvier, venez me voir à l’emplacement C05, je vais faire un stand de maboule..

Bilan communication + Expérience: le concours sur facebook

Lundi, novembre 22nd, 2010

On en est où de la communication sur Little Bohème? Et bien, c’est pas la folie furieuse. Je me fais régulièrement contacter par des magazines et sites web pour des encarts allant de la vignette à la double page – de 500 à 4000 €. Le moins cher serait la ‘petite annonce’ option luxe (avec logo, cadre, 10 lignes et texte souligné) dans des journaux ou magazines. Coût: 100€ environ. Comme type de pub, ça fait un peu cheap, mais après tout, si ça marche, pourquoi pas?  Mais pour tout ça, comment évaluer le retour sur investissement? Quel est le taux de conversion des pubs web? Oui oui, il y a des stats OK, mais est-ce que je rentre dans les moyennes? Bref, j’ai du mal à mettre la main à la poche pour communiquer. Du coup je prends contact avec des magazines, un travail plus long. Il faut toujours faire des petits ‘hé coucou, vous pensez à moi là?’. Je devrais faire quelques apparitions sur des sites web de magazines fin 2010 début 2011.

En attendant, je teste. J’ai lancé ce matin un concours sur facebook avec un bon d’achat de 25€ à gagner. Nous verrons le succès de cette expérience et surtout, le plus important, le recrutement de nouveaux ‘fans’ et le résultat sur les ventes.

Edit du 27-11-10: Le concours facebook a été un succès mitigé. La participation a été plutôt moyenne: 17 commentaires, 40 ‘j’aime’ et 60 nouveaux ‘fans’ et relativement peu de nouveaux visiteurs sur la boutique en ligne donc globalement l’objectif final n’a pas été atteint. Je pense que l’expérience sera à renouveler dans quelques mois. La comparaison sera intéressante. En revanche, les idées proposées pour le concours ont été excellentes. Et ça c’est déjà pas mal!!!.